• Nouveau

Château Maucaillou

N° 2 De Maucaillou 2021

Vin Rouge / Bordeaux / Haut-Médoc Aop / bouteille 75cl / 12.5 °
  • Fruité
  • Rond
  • Soyeux
Bâti en 1875, une propriété de la famille Dourthe depuis 1929
Des activités de négoce depuis 1840 et neuf propriétés en Gironde
Le même terroir et les mêmes soins que son illustre aîné
Caractère et rondeur, polyvalence, il séduira le plus grand nombre
Elevage en barriques 18 mois minimum
L'avis du sommelier
note

Franchement fruité ce grand séducteur... Une valeur sûre de l’appellation !

  • Marque Château Maucaillou
  • Appellation Haut-Médoc Aop
  • Millésime 2021
  • Couleur Rouge
  • Cépage(s) Cabernet-Sauvignon / Merlot / Petit Verdot
  • Degré 12.5 °
  • Type de culture Viticulture Raisonnee
  • Temps de garde Jusqu'en 2030
  • Température de service Entre 16 Et 18 C
  • Mets & Vins Onglet Au Barbecue
    Poêlée Forestière
    Terrine De Lièvre
Région
Bordeaux
Pays Origine
France
Fermeture
Bouchon
Contenance
Bouteille 75cl
Super famille
Vin
Famille
Bordeaux Rouge
Sous Famille
Haut-Médoc
Pays de fabrication
France
Volume total
0.75 L
Bio
Non
Code Pays
Fr
003117103

Dégustation

Au verre, une robe rouge rubis profonde et brillante, avec des reflets violacés.
Au nez, un bouquet élégant et complexe, révélant des arômes de fruits noirs mûrs comme la mûre et le cassis, accompagnés de notes de vanille, de tabac et d'épices douces.
En bouche, une attaque puissante et structurée, avec des tanins fermes mais bien intégrés. On retrouve les fruits noirs et les épices perçus au nez, soutenus par une belle acidité apportant fraîcheur et équilibre.
La finale est longue et persistante, marquée par des notes de fruits rouges compotés, de réglisse et une légère touche boisée.

L'info en +

N°2 de Maucaillou nous vient du même terroir et bénéficie des mêmes soins que son illustre aîné Château Maucaillou. Issu de sélections rigoureuses et s'inscrivant dans la lignée du premier vin, il est une valeur sûre de l’appellation.

Sols de Graves de Guntz et d'argile calcaire - vendanges manuelles et mécaniques, tri au chai - vinification séparée des cépages - élévage en barriques 18 mois minimum.

Bâti en 1875, le Château de Maucaillou appartient à la famille Dourthe depuis 1929. Cette dernière commence ses activités de négoce en 1840 et possède de nos jours neuf propriétés dans le Bordelais. Les plus importantes sont le Château Belgrave (Grand Cru Classé 1855), Château le Boscq (Cru Bourgeois Exceptionnel) et Château Grand Barrail Larmazelle Figeac en appellation Saint-Emilion Grand Cru.

Ce Cru de Moulis-en-Médoc est l’un des plus anciens vignobles sur la rive gauche de l’estuaire. Les vins sont réputés pour leur finesse et un bon potentiel de garde. Le vignoble de 87 hectares s’enracine sur un terroir de croupes d’alluvions quaternaires.
La belle histoire du Château Maucaillou débute en 1871 avec la famille Petit-Laroche. Négociants en vins, ils choisissent de s’établir au lieu-dit Maucaillou, situé sur la commune de Moulis, entre Margaux et Saint-Julien et d’y faire construire une bâtisse de 3000 m2 pour y installer leurs caves et entrepôts. En 1875, Jean Petit-Laroche commande un château aux Frères Marian et l’offre à son épouse à l’occasion de leur mariage. Audacieux mélange de styles renaissance et baroque, le château ne ressemble à aucun autre. Il en profite pour redessiner un nouveau domaine viticole d’un hectare et demi qui prend le nom de Château Maucaillou. S’il est vrai que le sol de Maucaillou, qui signifie mauvais caillou, est impropre à la culture céréalière, la famille Petit-Laroche va vite se rendre compte qu’il est propice à la vigne puisque le domaine obtient une médaille d’or à l’Exposition Universelle de Paris en 1889.

Lorsque la famille Dourthe rachète les entrepôts et le domaine en 1929, le vignoble affiche 3 hectares. Roger Dourthe, à la tête du château jusqu’à son décès en 1984, aura été le premier artisan de l’extension et du rayonnement de Château Maucaillou. Parfaitement épaulé depuis 1964 par son fils Philippe, ingénieur œnologue diplômé d’ampélologie, le domaine poursuit son développement et acquiert des techniques de travail qui permettent de tirer le meilleur des 90 hectares du vignoble planté en cabernet sauvignon, merlot et petit verdot. Les vignes sont principalement implantées sur des graves du Günz et des sols argilo-calcaires. Le ramassage de la vendange est souvent mixte (manuelle et mécanique) selon les parcelles. Le vendangeoir est unique, tant dans sa conception que dans sa technicité. La vinification est conduite avec la plus grande attention dans deux cuviers qui bénéficient de la toute dernière technologie, permettant d’appliquer au mieux les méthodes mises au point en 1982 : vinifier dès les premiers jours à basse température et laisser remonter la température en fin de fermentation.  Le vin est élevé entre 18 et 20 mois en barriques de chêne merrain français, dont 50 à 75% sont renouvelées à chaque récolte.
Depuis 2006, ce sont ses enfants qui ont repris les rênes du domaine et veillent désormais à sa destinée. Rappelons que s’il ne figure pas au Classement des Grands Crus du Médoc de 1855, c’est uniquement parce que Château Maucaillou n’a vu le jour qu’en 1875. Fort d’une qualité irréprochable, c’est aujourd’hui une valeur sûre et sa côte auprès des critiques professionnels poursuit une belle ascension. C’est d’ailleurs l’un des rares crus Bourgeois à être admis dans le cercle très fermé de l’Union des Grands Crus de Bordeaux.

S’il ne peut logiquement prétendre à autant de complexité que son aîné, N°2 de Moncaillou, le second vin du domaine, provient du même terroir et témoigne d’un réel esprit de famille.

127
En bref : Le Haut Médoc qui signifie « Terre du Milieu » constitue une vaste presqu’ile triangulaire au Nord-Ouest de Bordeaux. Le vignoble est localisé sur la rive gauche de la Gironde, sur une longueur d’environ 80 km pour une largeur de 5 km. Il existe 6 appellations communales situées dans le Haut Médoc produisant exclusivement du vin rouge : Saint Estèphe, Pauillac, Saint Julien, Margaux, Moulis en Médoc, Listrac-Médoc. Sous ces 7 appellations comprenant le Haut Médoc ce sont 110 000 millions de bouteilles qui sont commercialisées en moyenne chaque année. Caractère des vins : Les vins du Haut Médoc ont une robe profonde et un nez subtil. Ce sont des vins rouges corsés avec une belle persistance en bouche. Ils peuvent paraître un peu astringents lorsqu’ils sont jeunes. Cela est le plus souvent dû à la présence en quantité importante du Cabernet-sauvignon qui constitue l’encépagement principal de cette région avec le Merlot et le Cabernet Franc. Cette astringence ne doit pas être considéré comme un défaut. Avec le temps, les vins s’arrondissent et deviennent fins et délicats. Il ne fait jamais oublier que le tanin est un des éléments de conservation du vin. D’ailleurs, une des caractéristiques des vins du Haut Médoc est leur longévité extraordinaire, surtout pour les plus grands d’entre eux. Conseil du sommelier : Les vins du Haut Médoc accompagnent les volailles, les viandes rouges, le gibier, les cèpes à merveilles, les fromages fort, l’agneau également. Ce sont des vins charpentés car ils subissent un élevage en fût de chêne pendant plusieurs années. Ce sont des vins pour les amateurs de vins généreux et puissant. Situation : Située entre deux masses d’eau (L’estuaire de la Gironde et l’océan). Protégée des vents par la forêt de pins en front de mer, cette région bénéficie d’un microclimat très propice à la culture de la vigne. De faibles écarts de température et une certaine humidité de l’atmosphère associés à la chaleur due à un bon ensoleillement permettent d’obtenir une excellente maturation. Terroir : La vigne occupe des terroirs modelés en forme de petites collines de graves (Cailloux sur fonds d’argiles, de calcaire ou de sable). La pauvreté du sol oblige la vigne à développer ses racines en profondeur, ce qui est excellent pour la qualité du vin, car les sols trop fertiles donnent des vins totalement communs.