W. Advocate
94 / 100
J. Suckling
98 / 100

Château Pavie Macquin

Château Pavie Macquin 2015 - Caisse Bois 2 Bouteilles

Vin Rouge / Bordeaux / Saint-Emilion Grand Cru Aop / 1er Grand Cru Classé B / 2 bouteilles 75cl /
  • Puissant
  • Aromatique
  • Soyeux
L'avis du sommelier
note

Un vin charpenté et complexe

  • Marque Château Pavie Macquin
  • Appellation Saint-Emilion Grand Cru Aop
  • Millésime 2015
  • Couleur Rouge
  • Cépage(s) Cabernet-Franc / Cabernet-Sauvignon / Merlot
  • Type de culture Viticulture Raisonnee
  • Temps de garde Jusqu'en 2035
  • Température de service Entre 16 Et 18 C
  • Carafage Oui
  • Mets & Vins Pintade Aux Marrons
    Poitrine De Mouton Farcie
    Purée De Haricots Et Champignons
Région
Bordeaux
Classement
1er Grand Cru Classé B
Fermeture
Bouchon
Présentation
Caisse Bois D'origine
Contenance
2 Bouteilles 75cl
Super famille
Vin
Famille
Bordeaux Rouge
Sous Famille
Saint-Emilion Grand Cru Classé
Pays de fabrication
France
Volume total
1.5 L
Bio
Non
Code Pays
Fr
001600461

Dégustation

Robe de couleur pourpre sombre.
Le Pavie Macquin 2015 présente un nez profond et expressif,
avec des notes de prunes, cèdre, épices, moka et tabac.
La bouche est corsée, opulente, avec des tanins fermes, bien mûrs,
d’une belle fraîcheur, sur des saveurs de fruits noirs et d’épices.
Grande longueur en fin de bouche.

L'info en +

Le Château Pavie Macquin est un Premier Grand Cru Classé B, en appellation Saint-Emilion Grand Cru.

Le fondateur du vignoble est Albert Macquin (1852-1911), Saint-Emilion lui doit l'usage du plant greffé, qui devait sauver le vignoble ruiné par le phylloxéra. Propriété familiale de 15 hectares, le vignoble de Pavie-Macquin est situé admirablement sur le plateau culminant de Saint-Emilion.
Le sol argilo-calcaire, sur rocher calcaire à astéries, permet un drainage naturel et une alimentation hydrique exceptionnellement régulière. Les argiles fortes confèrent au vin de la chair, puissance et générosité.

Les vignes du domaine sont cultivées selon les principes de la viticulture raisonnée.
L’histoire du Château Pavie-Macquin est étroitement liée à celle d’Albert Macquin, ingénieur agronome et acteur majeur de la reconstruction du vignoble de Saint-Emilion décimé par le phylloxera grâce à l’usage du plant greffé, qui dès 1887 eut la bonne idée de racheter les Châteaux La Serre, Peygenestou, Pavis-Chapus et Pavie-Pigasse pour donner vie à son domaine éponyme.

Situé d’un seul tenant sur un plateau voisin de la butte de Mondot et en bordure de la faille de Fongaban, le vignoble de 15 hectares est entouré de trois Premiers Grands Crus Classés. Les sols argilo-calcaires confèrent une expression différente aux cabernet-franc, cabernet-sauvignon et merlot en fonction du volume d’argile et de la proximité de la table de calcaire à astéries qui lui confèrent une parfaite harmonie entre puissance et minéralité.

Fin 1994, Nicolas Thienpont est choisi par les propriétaires (les familles Corre et Charpentier, petits-enfants et arrière-petits-enfants d’Albert Macquin) pour succéder à Maryse Barre, gérante du domaine. Epaulé par Stéphane Derenoncourt, déjà présent depuis 1990, ils affinent sa personnalité et organisent une viticulture d’excellence basée sur la biodynamie (sans certification) et la culture raisonnée qui permet au Château Pavie-Macquin d’accéder au rang prestigieux de Premier Grand Cru Classé en 2006 à l’occasion de la révision décennale des crus de Saint-Emilion. Une position confirmée en 2012, juste récompense qui vient couronner la méticulosité de leur travail, à l’image des sélections massales internes des pieds de cabernets francs avant leur implantation sur des parcelles spécialement choisies.

Bien connu des amateurs, le Château Pavie-Macquin est aussi une valeur sûre auprès des critiques qui mettent en avant sa pureté aromatique et son ampleur en bouche. Frais et voluptueux à la fois, il offre beaucoup d’envergure. Avec sa belle souplesse, sa vivacité et sa puissance parfaitement maîtrisée, il reste fidèle à son terroir tout en jouant la carte de la modernité, offrant également l’avantage de pouvoir se boire jeune tout en jouissant d’un très grand potentiel de garde.

Les chênes de Macquin, qui doit son nom aux nombreux chênes présents en bordure du plateau, est le second vin du domaine. Vinifié et élevé séparément de son aîné, il est franc, souple, très parfumé et facile d’accès.
227
L’appellation Saint-Emilion Grand Cru, nichée au creux du Libournais, fief inébranlable des vins rouges, est en aire délimitée par deux appellations Saint-Emilion et Saint-Emilion Grand Cru, « Grand Cru Classé » et « Premier Grand Cru Classé » étant toutes deux des mentions. Cette appellation se démarque par sa grande diversité de sols et de sous-sols (graveleux au nord-ouest et sableux sur les bords de la Dordogne) qui font la spécificité des vins produits, qui s’avèrent être les vins les plus anciens de France. L’encépagement des Saint-Emilion Grand Cru est composé de Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Carmenère, Merlot noir, Côt ou Malbec. Saint-Emilion nous présente généralement des vins très frais, profonds, riches et structurés avec une structure tannique assez forte qui s’explique par la part de merlot qui ne cesse d’augmenter dans l’assemblage final. Il est cependant difficile de généraliser sur les Saint-Emilion, compte tenu de la diversité des styles et des sols. C’est sur un sol argilo-calcaire que se récoltent la majeure partie des Premiers Grands Crus Classés, tel le Château Ausone ; Tandis que les autres, tel le Château Cheval-Blanc viennent sur les terres de Graves du nord-ouest de la commune, aux confins de Pomerol.