• Coup de cœur
  • Nouveau
W. Advocate
93-95/100
Neil Martin
86/100
RVF
16-17/20
J. Suckling
93/100

Château Rauzan-Gassies

Château Rauzan-Gassies 2018

Vin Rouge / Bordeaux / Margaux Aop / Deuxième Grand Cru Classé / bouteille 75cl / 13 °
  • Structuré
  • Vif
  • Complexe
Second Grand Cru Classé 1855 en appellation Margaux
Des origines qui remontent au XVIème siècle
La propriété appartient à la famille Quié depuis 1946
Un Margaux pour le moment à un tarif particulièrement attractif
Elevé 12 à 16 mois en barriques dont 30 % de bois neuf
L'avis du sommelier
note

Un Rauzan-Gassies 2018 tout en relief, structuré et ferme, dont la garde développera encore la finesse

  • Marque Château Rauzan-Gassies
  • Appellation Margaux Aop
  • Millésime 2018
  • Couleur Rouge
  • Cépage(s) Cabernet-Sauvignon / Merlot / Petit Verdot
  • Degré 13 °
  • Temps de garde Jusqu'en 2030
  • Température de service Entre 16 Et 18 C
  • Carafage Oui
  • Mets & Vins Pot-Au-Feu Aux Petits Légumes
    Pâtisseries
    Rôti De Biche
Région
Bordeaux
Pays Origine
France
Classement
Deuxième Grand Cru Classé
Fermeture
Bouchon
Présentation
Caisse Bois De 6
Contenance
Bouteille 75cl
Super famille
Vin
Famille
Bordeaux Rouge
Sous Famille
Margaux
Pays de fabrication
France
Volume total
0.75 L
Code Pays
Fr
003117537

Dégustation

Robe grenat pourpre. Nez complexe aux notes de kirsch, fruits noirs, épices, thé noir, rose et menthol. En demi-corps, la bouche possède une grande richesse fruitée, encadrée de tanins au grain fin et d’une structure acide nerveuse qui devrait s’assagir. Un Rauzan-Gassies 2018 tout en relief, déjà plaisant mais ferme. L’avenir est assuré grâce à sa bonne structure et la finesse devrait se développer avec la garde.

L'info en +

Château Rauzan-Gassies est un Second Grand Cru Classé 1855 en appellation Margaux.

C'est au XVIIIe siècle pour des raisons successorales que le Château Rauzan Gassies et le Château Rauzan Ségla se séparent. Le nom du château provient de la Maison des Gassies et de Rauzan, conseiller au parlement de Bordeaux du milieu du XVIIe siècle. C'est pendant la même période que Pierre des Mesures de Rauzan, négociant et fermier de la famille Latour, développe le Château Rauzan Gassies comme domaine viticole. En étendant le vignoble il fonde alors deux domaines distincts : le Château Rauzan Gassies et le Château Pichon-Longueville.

La propriété appartient à la famille Quié depuis 1946.

Le Chevalier de Rauzan-Gassies est le second vin du domaine, qui produit également un rosé de saignée en appellation Bordeaux, Le Rosé de Rauzan-Gassies.

Le Grand Vin est élevé de 12 à 16 mois en barriques, dont 30 % de bois neuf.
Constitué au 16ème siècle sous l’impulsion de Pierre de Lestonnac qui eut la brillante idée de convertir les terres de ses propriétés de Margaux à la viticulture, le domaine revint en 1661 à Pierre Desmezures de Rauzan, après avoir acquis le titre de Gassies. A sa mort, 31 ans plus tard, le vignoble couvrait 40 hectares, dont 25 à Margaux sous le nom de Rauzan. Le reste, situé à Pauillac, donnera naissance aux deux Pichon. Dissocié pour les besoins de la succession en 1763, une partie devint Rauzan-Ségla suite au mariage de Catherine de Rauzan, l’une des héritières avec le Baron Pierre-Louis de Ségla, l’autre étant conservée en indivision et fixant son nom définitif de Rauzan-Gassies en 1839. A partir de 1867, le domaine a connu 4 propriétaires successifs avant d’être racheté en 1946 par Paul Quié, courtier en vin à Paris et déjà propriétaire de Croizet-Bages. Aujourd’hui, ce sont ses petits-enfants, Jean-Philippe et Anne-Françoise Quié, qui sont à la tête de la propriété.
Le vignoble de 28 hectares, planté en cabernet sauvignon, cabernet franc et petit verdot, situé sur les communes de Margaux et Cantenac, s’étend sur des sols composés de graves profondes et de sables graveleux. Avec un vignoble totalement replanté au début des années 1970 et des installations dépassées, ce deuxième cru classé de Margaux a produit des vins en dessous de son potentiel. Le vieillissement des vignes, la remise à niveau des installations et la réorientation décidée depuis les années 2000 ont permis au Château Rauzan-Gassies de compenser son retard. Les derniers millésimes, bien réussis, ont gagné en volume et en précision. Sans être le plus démonstratif des Margaux, Rauzan-Gassies a retrouvé une belle qualité avec un style élégant et profond qui devrait encore progresser dans les prochaines années. Un Margaux qui mérite le détour d’autant qu’il reste pour le moment à un tarif particulièrement attractif.
Le domaine produit un second vin : Chevalier de Rauzan-Gassies.
150
L’appellation Margaux s’étend sur cinq communes de la Rive Gauche du vignoble bordelais : Margaux, Cantenac, Soussans, Labarde et Arsac pour lesquelles le terroir est caillouteux-graveleux avec quelques bancs calcaires, marneux et sablonneux. 21 Crus classés en 1855 ressortent de cette appellation (un Premier en 1855 et en 1973, 5 Seconds, 10 Troisièmes, 3 Quatrièmes et 2 Cinquièmes). Ledit terroir est bien protégé des vents océaniques par la forêt et bénéficie par l’estuaire de la Gironde d’un excellent brassage d’air tempérant ainsi le climat. Margaux a la particularité d’avoir une consonance féminine au niveau de la désignation du vin, qui n’est pas non plus dénué de féminité par sa grâce, sa finesse, sa souplesse, ainsi que par son élégance. L’encépagement de l’appellation est composé de Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Carmenère, Merlot rouge, Côt ou Malbec et Petit Verdot. Les Margaux sont par excellence les vins les plus soyeux du Médoc. Ils nous dévoilent leurs charmes, leurs finesses des tannins. Les meilleurs Margaux peuvent être envoûtants. Le Château Margaux produit incontestablement l’un des meilleurs premiers grands crus du Bordelais. Quant à ses seconds vins, Le Pavillon Blanc et le Pavillon Rouge du Château Margaux, ils sont par ailleurs deux des meilleurs seconds vins du vignoble bordelais.