Laphroaig

Laphroaig 33 Ans Ian Hunter - Chapter Iii 49,9° Etui

Whisky & Bourbon / Whisky / Ecosse / bouteille 70cl / 49.9 °
  • Crémeux
  • Sucrosité
  • Tourbé
Une distillerie fondée en 1815 sur l'île d'Islay
En 1887, les éloges du journaliste spécialisé Alfred Barnard
La troisième édition de la collection Ian Hunter
Le dernier membre de la famille Johnston à diriger Laphroaig
Célèbre pour avoir défendu la propriété du Kilbride Stream
L'avis du sommelier
note

Une bouteille d’exception vieillie 33 ans en fût de bourbon

  • Marque Laphroaig
  • Degré 49.9 °
  • Température de service Entre 18 Et 19 C
Région
Islay
Pays Origine
Ecosse
Fermeture
Bouchon
Présentation
Etui
Contenance
Bouteille 70cl
Super famille
Spiritueux
Famille
Whisky & Bourbon
Sous Famille
Whisky
Pays de fabrication
Ecosse
Volume total
0.7 L
Code Pays
Sct
003114171

Dégustation

Couleur ambre profond
Nez : tourbé, poire, pêche, abricot, miel, rose, muscade
Bouche : sucrosité, fruitée, enveloppante, crémeuse, tourbe, anis, réglisse
Finale : très longue, tourbe, vanille

L'info en +

Voici la troisième édition de la collection Ian Hunter, un Single Malt tourbé vieilli en fût de bourbon, non filtré à froid, une bouteille d’exception de 33 ans d'âge. Ian Hunter fut le dernier membre de la famille Johnston à diriger Laphroaig. L’homme est célèbre pour avoir défendu avec opiniâtreté la propriété du Kilbride Stream, une source d'eau vitale pour la distillerie.

Fondé en 1815 par Donald et Alexander Johnston, Laphroaig se situe à quelques kilomètres de Port Ellen, sur la côte sud d'Islay. Cette distillerie bénéficie d’une grande réputation auprès des amateurs de whisky fortement tourbé et imprégné de l’atmosphère maritime, elle est l’une des dernières à posséder sa propre tourbière. Laphroaig se prononce “La-froyg”.

Au tout début du XIXe siècle, les frères Johnston élèvent du bétail sur les 400 hectares qu’ils louent au seigneur d'Islay. La quantité d'orge cultivée pour nourrir les bêtes étant excédentaire, la céréale servira à distiller du whisky. Sa réputation ne cessera de croître sur l’île, une qualité en partie due à la nature très douce de l’eau de source filtrée par la tourbe. La distillation devenant plus rentable que l’élevage, les frères Johnston officialisent leur activité en 1815.

En 1887, le journaliste spécialisé Alfred Barnard, auteur du livre "The Whisky Distilleries of the United Kingdom", écrivait : "Le whisky produit à Laphroaig est d'un caractère exceptionnel. La distillerie est grandement aidée par des circonstances qui ne peuvent toutes être expliquées... Largement influencée par le hasard de l’emplacement, la qualité de l'eau et la position géographique."