• Coup de cœur
Neil Martin
87-89/100
J. Suckling
90-91/100

Château Haut-Bailly

La Parde De Haut-Bailly 2012

Vin Rouge / Bordeaux / Pessac-Léognan Aop / Second Vin Du Château / bouteille 75cl / 13 °
  • Frais
  • Fruité
  • Dense
L’un des meilleurs et des premiers seconds vins à Bordeaux
Firmin le Bailly, le premier propriétaire du Ch. Haut-Bailly en 1630
Grand Cru Classé de Graves en AOC Pessac-Léognan
Une réputation qui le situe à l'échelon des meilleurs Bordeaux
Utilisation de techniques biologiques et biodynamiques
L'avis du sommelier
note

Juteux et velouté, un millésime 2012 arrivé à maturité

  • Marque Château Haut-Bailly
  • Appellation Pessac-Léognan Aop
  • Millésime 2012
  • Couleur Rouge
  • Cépage(s) Cabernet-Franc / Cabernet-Sauvignon / Merlot
  • Degré 13 °
  • Temps de garde A Déguster Dès Maintenant
  • Température de service Entre 16 Et 18 C
  • Carafage Oui
  • Mets & Vins Agneau Aux Pruneaux Et Aux Amandes
    Charcuteries
    Filet De Boeuf En Croûte
Région
Bordeaux
Pays Origine
France
Classement
Second Vin Du Château
Fermeture
Bouchon
Présentation
Caisse Bois De 6
Contenance
Bouteille 75cl
Super famille
Vin
Famille
Bordeaux Rouge
Sous Famille
Pessac-Léognan
Pays de fabrication
France
Volume total
0.75 L
Code Pays
Fr
001600861

Dégustation

" Vins Fruité, frais et dense, le millésime 2012 a des tanins serrés et exprime toute la virtuosité de Haut-Bailly." La propriété

L'info en +

Considéré comme l’un des meilleurs seconds des Crus Classés de Graves, La Parde de Haut-Bailly est le second vin du Château Haut-Bailly. Le premier millésime voit le jour en 1967. A l’époque, peu de Châteaux produisaient une deuxième cuvée.

Issu du même terroir que le grand vin, ce Pessac est vinifié avec les mêmes soins sur un registre souple et gourmand. Accessible dans sa jeunesse, il développe une trame tannique soyeuse, fine et élégante.

Le Château Haut-Bailly est un Grand Cru Classé de Graves en AOC Pessac-Léognan.

Le vignoble de 30 hectares est établi sur un sous-sol de pierres fossiles avec des sables mêlés de graves en surface. La réputation du Cru, établie au cours du XIXème siècle, le situe à l'échelon des meilleurs vins de Bordeaux, son terroir unique lui assure une régularité qualitative exceptionnelle.

Propriétaire depuis 1998, la famille Wilmers applique une politique de qualité exigeante, dans le respect de l'environnement en appliquant des méthodes alliant modernité et tradition. Les équipes utilisent des techniques biologiques et biodynamiques.

Pour Robert Parker, le vin du Château Haut-Bailly est la quintessence d'un Graves, un mélange de puissance, d'élégance et de complexité.

Grand vin : élevage en fût de chêne dont 30% de bois neuf.
Si le domaine appartient depuis 1998 au banquier américain Robert Wilmers, c’est Firmin le Bailly, un autre banquier, parisien cette fois, qui fut le premier propriétaire du Château Haut-Bailly en 1630. Avant de sombrer, aspiré dans la spirale négative des (trop) nombreux rachats et des mauvais choix, le domaine a connu une période faste à la fin du 19ème siècle.

Racheté par Alcide Bellot des Minières, un ingénieur brillant et entrepreneur à succès, le Roi des Vignerons fait construire le château actuel et parvient à hisser les vins de Haut-Bailly à un niveau de prix équivalent à ceux des premiers crus. Il faudra néanmoins patienter jusqu’en 1953 pour qu’il en ait la reconnaissance officielle en intégrant le classement des Crus Classés de Graves.

Racheté par le négociant belge Daniel Sanders en 1955, la propriété retrouva peu à peu ses dimensions. Sa réputation, elle, revint sous l’impulsion de son fils Jean qui, fort d’une sélection rigoureuse, élabora une vingtaine de millésimes de grande classe.

Aujourd’hui propriété de la famille Wilmers, le domaine a subi une véritable transformation pour repartir sur des bases dignes de son rang. Son terroir associant graves, sols sableux et sols argileux, permet aux 30 hectares (dont 4 ont survécu au phylloxera) plantés en cabernet franc, cabernet sauvignon, merlot et petit verdot, d’exprimer des saveurs diversifiées au fil des millésimes.

Les propriétaires ont fait le choix de laisser la gérance du domaine à la famille Sanders, représentée aujourd’hui par Véronique, petite-fille du précédent propriétaire épaulée au quotidien par Gabriel Vialard, son directeur technique. Un pari gagnant puisque le Château Haut-Bailly, qui produit exclusivement des vins rouges, fait preuve d’une harmonie et d’un équilibre riche des codes bordelais sans trop en faire.
Dans un style inimitable, il révèle sa finesse et toute sa profondeur après quelques années de garde. Reconnu comme l’un des joyaux des grands vins de France par les critiques, le Château Haut-Bailly est redevenu incontournable.

La Parde Haut-Bailly, le second vin du château créé en 1967 est désormais issu d’un parcellaire dédié. Depuis le millésime 2018, le second vin a changé de nom pour s’appeler Haut-Bailly II.
193
En 1964, les viticulteurs de la région nord des Graves de Bordeaux ont demandé à l’INAO la reconnaissance d’une ou deux appellations communales et c’est ainsi qu’a été créée l’appellation Pessac-Léognan. Aujourd’hui, le vignoble de Pessac-Léognan couvre une superficie de plus de 1610 hectares de sols les plus graveleux et les plus typiques. Environ 70 crus se partagent ce magnifique terroir, parmi lesquels on distingue 16 Crus classés dont Haut-Brion (classé en 1er Cru en 1855 et 1973). Ces derniers représentent plus du tiers de la production des Pessac-Léognan blancs et rouges. L’encépagement pour les vins rouges se compose de Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Petit Verdot, Côt ou Malbec, Merlot noir et Carmenère et pour les vins blancs, de Sémillon, de Sauvignon (au moins 25%), ainsi que de Muscadelle. Les rouges présentent des vins structurés, avec des tannins nobles, subtils et denses, Ils offrent pour beaucoup de connaisseurs, à la fois la grandeur, la finesse et l’élégance ainsi qu’un joli potentiel de garde. Le Château Haut-Brion, d’ailleurs, se pare auprès de nombre d’amateurs, du titre de vin le plus élégant du monde… Les blancs, présentent généralement une belle fraîcheur, une belle vivacité et tonicité avec des fins de bouche très longue. Ce sont les seuls qui peuvent rivaliser avec les grands blancs de Bourgogne.